Le Fer et La Croix

Forum du site www.leferetlacroix.com
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexionnous contacter

Partagez | 
 

 Les Sciences: Médecine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Balian du Plessis
Grand Templier
Grand Templier
avatar

Messages : 709
Date d'inscription : 12/06/2013
Age : 62
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Les Sciences: Médecine   Mar 22 Juil 2014 - 15:10

Abel a écrit:
Effectivement, il est bien question de miege fesicien, mais la traduction "mage physicen" est une erreur, comme souvent !!!
Voilà la clé d'une traduction correcte d'après le DMF (une excellente référence pour traduire le langage d'époque :

MEGE, subst. masc.
[T-L : mire2 ; GD : mege1 ; FEW VI-1, 604a : medicus]
"Médecin"  

PHYSICIEN, subst. masc.
[T-L : fisiciien ; GD : fisicien ; FEW VIII, 406b : physica ; TLF XIII, 297a : physicien]
A. -MÉD. [et langue cour.] "Médecin"
B. -P. métaph.  
1.Physicien de l'ame. "Confesseur, prêtre"  
2.[En matière de mal d'amour]

On parle donc d'un médecin confesseur, un prêtre médecin....
Ce qui devient largement plus crédible pour visiter les frères d'un ordre religieux, plutôt qu'un médecin laïque ou un mage physicien (Merlin ????) !!!!

Attention donc aux traductions "faciles" utilisant de faux amis. Les historiens ont traduit plus simplement par "médecin", la traduction "mage physicien" est un mot à mot malheureux...
Comme la traduction "canif" pour Canivet.
N'hésitez pas à vérifier régulièrement via le DMF, c'est facile, et vous réduisez la marge d'erreur à presque zéro...

J'ai regardé sur le DMF... il y est fait référence de Physicien de l'âme qui sont Théologiens mais il a aussi des Physiciens du corps qui sont les Médecins. Donc pas forcément un religieux dans la profession de Miege Physicien...

-Physicien du corps : ...nous veons que le phisicien du corps, a qui est donee auctorité et puissance d'anseigner et de ovrer selon l'art de medicine, et de juger dez malades lezqueulx deveroient eschaper et lezquelx morir, est ordené a celle fin que lez gens vivent sobrement (Songe verg. S., t.1, 1378, 84).

1.Physicien de l'ame. "Confesseur, prêtre" : Et ainsi le mest[r]e en Theologie puet estre dit phisicien de l'ame et si est dessus le phisicien, ou le mire du corps, qui doit vaquer a la santé du corps. (Songe verg. S., t.1, 1378, 78). Au propos, conme le mire, ou le phisicien de l'ame, doit aler devant le phisicien du corps, aussi le Saint Pere de Ronme doit aler devant lez Impereurs et lez Roys, pour cause de l'eminence de sa dignité (Songe verg. S., t.1, 1378, 79). Au propos, semblablement, le Pape et lez aultres prestres sont phisiciens de l'ame, c'est assavoir quant aux choses qui appartienent au salut de l'ame, ou a la mort, ou dampnacion pardurable (Songe verg. S., t.1, 1378, 85).

Pour revenir au "Miege", ce mot provient, à mon sens de Magister, le Maître, celui qui enseigne et qui est sachant.
A l'origine un tel homme connaissait l'astronomie, la médecine, les mathématiques et autres sciences...

Je ne voulais pas parler d'un Kaaaaméa Méaaaaa!!!!!   Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Frère Abel
Maître
Maître
avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Les Sciences: Médecine   Mar 22 Juil 2014 - 19:55

Balian du Plessis a écrit:

J'ai regardé sur le DMF... il y est fait référence de Physicien de l'âme qui sont Théologiens mais il a aussi des Physiciens du corps qui sont les Médecins. Donc pas forcément un religieux dans la profession de Miege Physicien...

D'accord, mais si on compose un mot avec "miège" et "fésicien", ce n'est pas pour que "fésicien" ait exactement la méme signification que "miège", à savoir, physicien du corps, donc médecin.
Ca donnerait en langage moderne un médecin-médecin, ce qui n'a pas de sens, donc c'est que "fésicien" est entendu ici comme "physicien de l'âme", donc prêtre ou confesseur (dixit le DMF).
En gros, un religieux médecin, ce qui apparaît comme le plus logique pour être appelé à soigner un membre d'un ordre religieux relativement hermétique au "siècle".

Balian du Plessis a écrit:

Pour revenir au "Miege", ce mot provient, à mon sens de Magister, le Maître, celui qui enseigne et qui est sachant.
A l'origine un tel homme connaissait l'astronomie, la médecine, les mathématiques et autres sciences...
Le DMF est très clair la dessus, "miège" n'est pas issu de "magister" , mais de "medicus", je me fie donc à cette version.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rosesables.fr
Balian du Plessis
Grand Templier
Grand Templier
avatar

Messages : 709
Date d'inscription : 12/06/2013
Age : 62
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Les Sciences: Médecine   Mer 23 Juil 2014 - 10:39

Tu as sans doute raison...
On va pas en faire un fro....mage !...  
Revenir en haut Aller en bas
Frère Abel
Maître
Maître
avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Les Sciences: Médecine   Mer 23 Juil 2014 - 19:04

Ah ben bravo !!!!    

Revenir en haut Aller en bas
http://www.rosesables.fr
Yvain de Corlay
Commandeur
Commandeur
avatar

Messages : 2073
Date d'inscription : 14/09/2013
Age : 63
Localisation : Crocq 23260

MessageSujet: Re: Les Sciences: Médecine   Jeu 24 Juil 2014 - 12:11

J'adore ces posts les fraters !!!     

Dommage que l'on ne puisse pas en parler de visu entre nous autour d'un verre d'hypocras ! Ce serait encore plus marrant malgré le sérieux du sujet.

C'est vraiment le top ce forum !!!
Revenir en haut Aller en bas
Balian du Plessis
Grand Templier
Grand Templier
avatar

Messages : 709
Date d'inscription : 12/06/2013
Age : 62
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Les Sciences: Médecine   Ven 25 Juil 2014 - 18:13

Très bon pour la santé ça, l'hypocras!... des anti-inflammatoires, antioxydants, antibactériens, antiviraux, anti-Caire....  Laughing
On n'est pas allé en Orient pour rien ! ; Cannelle, cardamome, badiane, clous de girofle...
Certaines épices nous étaient connues avant quand même, elles étaient mises à toutes les sauces...

Je me demande surtout comment se soignaient les Frères, certes ils avaient un Frère infirmier mais il ne correspondait pas à son homologue d'aujourd'hui!
Il était seulement responsable de la grande cuisine, de la cave à vin, de la porcherie, du poulailler, du jardin... en fait il retapait le malade avec de la bonne nourriture...
Les saignées se faisaient soi-même apparemment, elles servaient à équilibrer les "humeurs".
Lorsque le cas était plus grave on envoyait chercher le Mage Miege Physicien qui était plus apte à déterminer le mal dont souffrait le malade.
Ils étaient plus enclins quand même, à la date de l'écriture de la Règle, à voir la maladie comme une punition du Ciel et le repentir comme seul remède!  : Shocked

Lors des nombreuses trêves qui ont entrecoupé les croisades, les Francs se sont imprégnés des sciences inconnues pour eux, la médecine en particulier. Les Orientaux, et Avicenne surtout, avaient su traduire les textes de savants Grecs comme Hippocrate, Galien... L'influence de la médecine Ayurvédique de l'Inde Ancienne colonisée par les Turcs et la médecine traditionnelle Chinoise et Tibétaine parvenue en Orient grâce aux Mongols ont grandement contribué à faire faire un bond de géant à cette science!
Je pense que l'apprentissage ne s'est pas fait en un jour, les Francs étaient plus prompts à jouer du couteau de boucher pour couper une jambe infectée que faire un emplâtre de simples (ce qui avait effaré des médecins Turcs venus en visite dans un camp Franc!)  affraid

Nos Frères se sont empressés d'apporter  tout ce savoir en occident pour en faire bénéficier ceux des Commanderies Européennes.

Je me demandais donc si la présentation d'un panel de simples et épices lors de nos rassemblements "ON" ne serait pas un plus.
Ceux d'entre nous qui font déjà partie d'une Compagnie savent que c'est d'un attrait certain…
N'est-il pas?  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Frère Abel
Maître
Maître
avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Les Sciences: Médecine   Ven 25 Juil 2014 - 20:07

En cas de ON, nous pouvons disposer d'un tel atelier, présentant l'éventail des simples et épices cultivés au monastère d'après source bénédictine, et présentation des travaux sur le sujet de St Hildegarde de Bingen. Le tout orchestré par une moniale bénédictine fin XII conforme aux sources (j'y ai veillé !!!), qui a de plus testé sur elle pas mal de recette de la sainte.
Toutes les plantes présentées (au moyen d'un herbier) sont cultivées au jardin.
Ce genre d'atelier, effectivement, capte toute l'attention, je confirme !
Par contre, pour faire un ON, il faudrait adopter une structure associative, ce qui n'est pas, pour l'instant, à l'ordre du jour. A voir avec le temps.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.rosesables.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Sciences: Médecine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Sciences: Médecine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salon]Faculté de médecine de Rabat, et autres villes.
» le mauvais coté de la fac de médecine
» Taille d'échantillon - Thèse de Médecine Générale
» médecine après une année de MPSI
» Médecine ou Médecine Dentaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fer et La Croix :: Au temps des Templiers :: Autour des Templiers-
Sauter vers: