Forum du site www.leferetlacroix.com
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexionnous contacter

Partagez | 
 

 je voudrais savoir si c'est un symbole templier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Corentin
Grand Templier
Grand Templier
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 18
Localisation : noiron-S/S-gevrey

MessageSujet: je voudrais savoir si c'est un symbole templier   Mar 14 Mai 2013 - 19:47



je voudrais savoir si c'est un symbole templier?

(c'est inscrit " respice finem 1563 ")
Revenir en haut Aller en bas
Sir Corentin
Grand Templier
Grand Templier
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 18
Localisation : noiron-S/S-gevrey

MessageSujet: Re: je voudrais savoir si c'est un symbole templier   Mar 14 Mai 2013 - 19:49

je rectifie c'est graver " RESPICE FHIEM 1563 "
Revenir en haut Aller en bas
Frère Abel
Maître
Maître
avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: je voudrais savoir si c'est un symbole templier   Mar 14 Mai 2013 - 20:00

Cherches la réponse tout seul : elle est juste devant ton nez !!!!!
Allez, je vais pas être (trop) vache : En quelle année disparaît le Temple ??????
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rosesables.fr
Sir Corentin
Grand Templier
Grand Templier
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 18
Localisation : noiron-S/S-gevrey

MessageSujet: Re: je voudrais savoir si c'est un symbole templier   Mar 14 Mai 2013 - 20:36

vers l'an de grâce 1301 mais je te fais signaler j'ai pris cette photo sur la commanderie templiers de Dijon qui est a coter de la cathédrale de saint-bégnine

et lisait donc ça s'il vous plait :

Maison des Templiers de Dijon
Département: Côte-d'Or, Arrondissement et Canton: Dijon - 21


Maison des Templiers de Dijon

Maison du Temple de Dijon
Elle était située au faubourg Saint-Pierre, entre l'emplacement qu'occupait cette église près de la grille actuelle de la porte Saint-Pierre, et entre le bastion auquel aboutit, sur le vieux pont, la rue du Chaignot. J'ai fourni toutes les preuves de cette assertion à la page 32 de ma monographie du coffret de M. le duc de Blacas.

La commanderie de Dijon et ses membres ou annexes
— Le petit Temple de Dijon, qui ressortissait de la commanderie de Bure, était situé dans le castrum même, près de la tour nommée la chapelle de la Châtre (prison) de Saint-Bénigne, parce que ce saint y avait été renfermé et y avait perdu la vie pour Jésus-Christ (1). Des vestiges de cette tour se voient encore dans une des maisons qui, vis-à-vis la conciergerie, touchent aux bâtiments de la Madeleine, rue de l'Ecole de Droit.
— Elle avait une maison à Talant, laquelle était adossée à la muraille de l'enceinte fortifiée, vis-à-vis le jardin de la Cure actuelle (2).
— Une autre maison lui appartenait à Fauverney, « Fauverniacum ou Fabemiacum » que les documents inédits de l'histoire de France ont estropié par le mot de « Taverniacum. »
— A l'Ouest de ce village était une petite chapelle appelée le temple, placée sous l'invocation de Notre-Dame et qui fut réunie à la commanderie du petit Temple de la Madeleine de Dijon (3).
1. L'abbé Fiot, Cartulaire de Saint-Etienne.
2. Voir, aux mémoires de la commission des Antiquités de Dijon 1852-1853, un mémoire sur Talant par M. Garnier.
3. Courtépée; 2e édition, tome IV, p. 188.
Sources: Congrès Archéologique de France, Séances Générales tenus à Dijon en 1852. Statistique des Possessions de la Milice du Temple en Bourgogne. Par M. Mignar. Edité à Paris en 1853.

Maison du Temple de Dijon
La Commanderie des religieux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, fondée par le Duc Hugues III l'an 1170, par reconnaissance des services qu'ils lui avaient rendus dans la Terre sainte, fut d'abord établie au faubourg Saint-Pierre ; mais leur maison ayant été brûlée par les Suisses en 1513, ils furent transférés trois ans après dans cette rue sur un emplacement qui avait dépendu des anciens vicomtes de Dijon.

Près de là était une maison de Templiers, appelée le petit Temple de Dijon, laquelle, après la suppression de cet ordre en 1307, avait été réunie à la Commanderie de la Madeleine.
Sources: Essais historiques et biographiques sur Dijon. Par Claude-Xavier Girault. Dijon 1814.

Maison du Temple de Dijon
Vers le milieu du XIIe siècle, les Templiers étaient installés à Dijon, car voulant, en 1165, faire construire une chapelle avec un cimetière à côté de leur maison située proche les vieilles murailles du château « prope muros veteris castri Divionensis », l'abbé de Saint-Elienne y mit opposition ; mais les Templiers s'étant pourvus en cour de Rome, ils obtinrent une bulle du pape Alexandre IV qui leur donna gain de cause.

Autre mention est également faite de l'existence de leur maison à Dijon dans une charte de 1172, par laquelle le duc Hugues III permet aux chanoines de Saint-Etienne de percer les murs de la ville entre la maison des Templiers et le pont d'Ouche pour y ouvrir une portelle « inter domum Templariorum et pontem Oscharam. » Mais ce qui vient corroborer la certitude de la présence des chevaliers du Temple à Dijon, c'est qu'on voit souvent se répéter dans la procédure ouverte contre eux, de 1307 à 1312, les noms de plusieurs frères ayant appartenu à cette maison.

Nous ne parlerons que de l'un des principaux, frère Etienne de Dijon, prêtre du diocèse de Langres, précepteur de la maison de Dijon, âgé de 72 ans, qui, appelé à déposer, en 1309, parut devant les commissaires pontificaux sans être revêtu du manteau de l'ordre, répondit que s'il n'en était pas couvert, c'était parce que les gens du duc de Bourgogne le lui avaient arraché de force lorsqu'ils le firent prisonnier. Il ajouta qu'il avait été reçu seulement depuis 18 ans dans la chapelle du temple de Fauverney, à deux lieues de Dijon.

Questionné relativement à l'aumône et à l'hospitalité, il répondit que dans les maisons du Temple où il avait demeuré, l'aumône, suivant la coutume, était restreinte à trois fois par semaine, et qu'on n'accordait pas l'hospitalité aux pauvres, ni à coucher, mais bien aux riches; et que c'était ainsi qu'il avait agi lui-même comme précepteur de la maison de Dijon.

Plusieurs maisons de cette ville, ainsi que des domaines et des rentes, ayant appartenu au temple de Dijon, firent ensuite partie de la dotation de la commanderie de Bure attribuée au grand-prieur Hospitaliers, et n'étaient point comprises dans les revenus du commandeur de Dijon.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Maison du Temple de Dijon
Pour ce qui est des biens Templiers de Dijon, plusieurs Maisons et domaines furent réunis à la commanderie de Bures sous les Hospitaliers.

Dijon étant la capitale de la Bourgogne, il est à supposer que le maître du Temple en Bourgogne y séjourna habituellement, pour, de là, rayonner dans les diverses possessions de l'Ordre en cette contrée; mais le Procès, du moins ce qui en est publié, ne nous a conservé le nom d'aucun de ces dignitaires. Nous avons nommé, à la vérité, Aimon « de Osiliers », plus tard maréchal du Temple, mais Aimon paraît n'avoir été précepteur des possessions du Temple que pour le comté de Bourgogne.

La maison du Temple de Dijon « apud Divionem in domo Templi de Divione, Lingonensis diocesis » avait chapelle et dépendait, pensons-nous, de la baillie du Temple de Bure; le Procès ne nous en dit rien de bien notable, si ce n'est que Jacques de Molay y serait venu en 1295, suivi de son chapelain, recevoir Jacques de Donmarin, plus tard précepteur du Temple en Chypre.

C'est à Dijon également qu'un des doyens du Temple, frère Dominique de Dijon, avait été reçu; plus ancien que le visiteur de France et que le grand-maître, Dominique était plus que septuagénaire en 1307, et, malgré son âge, précepteur du Temple de Joigny, dans le diocèse de Sens.
Interrogé une première fois en 1307, il le fut encore en 1311, et dit avoir été reçu en 1262, ou même en 1261, à l'époque de l'Avent, par un frère sergent nommé Henri de Dôle, en la présence de Didier de Bure, précepteur de Dijon. Henri de Dôle, qui était alors, selon toute vraisemblance, précepteur de Bure, bien que Dominique de Dijon ne le dise pas, paraît avoir été dans la suite (vers 1281) chargé des voyages outre mer: « magister passagii ultramarini »; quant à Didier, il était toujours à Dijon.
Le dernier successeur de Didier de Bure fut un prêtre nommé Etienne de Dijon.

Précepteurs de Dijon
Vers 1261-1281, frère Didier de Bure, sergent;
1307, frère Etienne de Dijon, prêtre.
Sources: Trudon des Ormes: Les possessions templières recueillent durant les interrogatoires des templiers par les hommes de Philippe le Bel et les comminssions pontificales des diocèses de France. La plupart de ces informations sortent des archives départementales, de la bibliothèque nationale et des textes rédigés par Michelet sur le Procès des Templiers.

Maison du Temple de Dijon
Maison du Temple dite « Le Petit Temple », chapelle avec cimetière vers 1168; il n'est pas à admettre que les frères du Temple aient fait leur résidence sur le Meix du Temple (au niveau de la Tour Saint-Bénigne) et plus vraisemblablement leur maison-hôpital se présentait vers le mur méridional de l'enceinte de Dijon ducal, non loin de cette Portelle que les chanoines perçaient vers 1172 « entre la maison des Templiers et le Pont d'Ouche. »
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

ressources : http://www.templiers.net/departements/index.php?page=21

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: je voudrais savoir si c'est un symbole templier   Mar 14 Mai 2013 - 22:18

de toutes façons on voit rien sur la photo!!...

par contre Corentin fais gaffe aux dates...t'as presque bon, essaies encore...
Revenir en haut Aller en bas
Frère Abel
Maître
Maître
avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: je voudrais savoir si c'est un symbole templier   Mer 15 Mai 2013 - 19:29

Bon, t'as fait un joli copié/collé d'un site, mais je vais pas te reprocher d'avoir cherché un peu, même si je suis plus fan de recherches sur des sources plus sérieuses.
C'est déjà trés bien d'avoir creusé un peu tout seul. Par la suite, tu feras à n'en pas douter des recherches dans des sources beaucoup plus fiables ( je suis trés réservé quant au sérieux de ce site pour certaines raisons).
A présent, il faut que tu tires un peu tes conclusions, car chercher un texte et le citer ne sert à rien si tu ne le comprends pas.
A quoi t'on servi tes recherches sur un ordre qui a reçu le coup de grace en 1314 si tu demandes si une plaque estampillée 1563 est templière ???????
OPEN tes neurones.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rosesables.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: je voudrais savoir si c'est un symbole templier   Mer 15 Mai 2013 - 22:14

oui, Michelet n'est pas forcément très rigoureux...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: je voudrais savoir si c'est un symbole templier   

Revenir en haut Aller en bas
 
je voudrais savoir si c'est un symbole templier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je voudrais savoir si c'est un symbole templier
» Je fais une dépression et ....
» je voudrais savoir le temps pour un diagnostic
» remplacement de Fusible
» Nouvelle je voudrais savoir ce qui a été dur/difficile/atroce/à travailler....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fer et La Croix :: Vie du forum :: Taverne-
Sauter vers: